Les bains-douches et lavoir de Flesselles LYON Pentes de la Croix Rousse

3/04/2020
On dit des lyonnais qu'ils ont le goût pour les bains de rivières, et qu'ils savent nager avant même de savoir marcher.
Au début du 20ème, on va donc construire des bains-douches et lavoirs municipaux, dans des bâtiments en dur, complètement indépendants des habitations. L'exemple du bâtiment de Flesselles Lyon1er l'illustre très bien. Il ouvre ses portes en 1934, et contient à la fois un lavoir, équipé d'une blanchisserie et d'une soixantaine de lessiveuses au rez-de-chaussée, et d'une partie bains-douches au premier étage. Le bâtiment est visible de loin grâce à sa cheminée de 35 mètres de haut.
Côté bains-douches, il fallait prendre un ticket au guichet en entrant. La gardienne au premier étage remettait aux utilisateurs une serviette et un morceau de savon, et les accompagnait jusqu'à une cabine vide. Il y avait un côté « homme » et un côté « femme ». Ses bains-douches étaient très utilisés dès le début, à la fois par la classe laborieuse, et par les écoles, qui emmenaient les pensionnaires tous les jeudis à la douche. Le gérant de l'établissement était logé sur place.
« Le matin on voyait arriver les blanchisseuses des environs poussant leur brouette ou leur voiture à bras chargée de linge sale » L'animation régnait ; les nouvelles du quartier circulaient, parfois les rires ou les cris retentissaient jusque dans la rue.

Fermeture des bains douches lyon1er en 2016 . Le lavoir est réinvesti temporairement en théâtre du "Lavoir public.